L’ascension d’Alaphilippe se fait aussi sur les réseaux !

L’idylle de Julian Alaphilippe sur ce Tour de France, c’est avant tout un un idylle sportif. Un maillot jaune endossé à l’arrivée de la troisième étape, laissé temporairement à Gulio Ciccone, mais que le coureur de la Deucenink Quick-Step porte toujours à la sortie des Pyrénées pour cette dernière semaine de course.

Le contexte est parfait pour le coureur français, qui domine donc avec panache le classement général de son Tour national. Et bien qu’il ne figure pas parmi les grands profils de grimpeur, le puncheur de Montluçon, connu sous le pseudo d’alafpolak, connaît une ascension médiatique qui mérite certainement un maillot à pois digital.

 

Photo AFP

 

C’est sur Instagram et Twitter qu’Alaphilippe est le plus actif, son Facebook étant inactif depuis 2014. Sur le réseau de l’oiseau bleu, le coureur français poste quelques messages personnels de ressenti de course et relaie le contenu sur lequel il est identifié, sans pour autant être un twittos hyperactif. Il atteindra très certainement la barre des 30k followers avant la fin du tour, mais c’est surtout sur Instagram, là où sa communication est la plus soignée, qu’Alaphilippe grimpe en flèche.

Le cyclisme est en effet un sport où se partagent de manière assez virale des clichés intenses, représentant au mieux l’effort surhumain que demande une épreuve comme La Grande Boucle. Les coureurs y peuvent de manière plus explicite développer leurs pensées d’après-course.

Et alors qu’Alaphilippe était réputé pour être un coureur de classiques et dont le pic de notoriété arrivait vers avril, ce mois de juillet aura été une ruée vers l’or pour les réseaux sociaux du coureur Deceunink Quick-Step. En témoigne la courbe du nombre d’abonnements à son compte Instagram est aussi raide que la Planche des Belles Filles depuis le début du Tour.

Du Grand Départ à ce début de troisième semaine, Alaphilippe passe de 264k à 354k abonnés, soit une progression de 35% en deux semaines. Le pic étant lors de sa victoire en contre-la-montre vendredi, où le français a conforté son maillot jaune et gagné plus de 15 000 fans en une journée.

Ses taux d’engagement explosent également depuis le départ de la Grande Boucle et ses exploits, Alaphilippe culminant aujourd’hui à des taux dépassant les 20% d’engagement, comme le montre le graphique ci-dessous.

 

 

On est encore loin des 1 million d’abonnés par réseaux de Christopher Froome, mais au moins Julian Alaphilippe reste fidèle à sa réputation de puncheur aussi bien sur la route que sur les réseaux. Gardera-t-il cette forme jusqu’aux Champs-Elysées ?

 

 

Comments

comments