Benjamin Mendy : Viral Injury

C’était il y a un mois : Manchester City reçoit Swansea. A la 75ème minute, Fabian Delph est remplacé sur son coté gauche par Benjamin Mendy, qui entre sous une standing ovation comme rarement vue à l’Etihad Stadium. De retour après 7 mois de blessure suite à une rupture des ligaments croisés, Benjamin Mendy a ainsi pu pleinement savourer le capital sympathie qu’il possède en Angleterre. Le même qu’en France.

Car Benjamin Mendy, c’est également l’histoire d’un revenant qui aboutit à une présence dans la liste des 23 des Bleus de Didier Deschamps pour la Coupe du Monde. Seule véritable solution à gauche de la défense, sa blessure était devenue le sujet d’une course contre la montre afin de savoir s’il serait de retour à temps. Et ce malgré seulement 4 matchs disputés cette saison avant que ses ligaments le lâchent en septembre contre Crystal Palace.

 

Comme s’il n’était jamais parti

De toutes les prédictions, de toutes les listes proposées par les internautes, figurait donc Benjamin Mendy alors que sa saison ne ressemblait en rien à celle de ses coéquipiers, et qu’il passait le plus clair de son temps en rééducation plutôt qu’à faire ses preuves sur le pré.

Le natif de Longjumeau n’a jamais réellement quitté le paysage médiatique du football français et cela ne s’explique pas seulement par sa saison monstrueuse avec l’AS Monaco en 2017, ses premiers matchs en équipe de France et le manque de renfort à son poste, mais également par une communication authentique, positive et engageante, qui ont fait de l’ancien marseillais un véritable buzzer à chaque tweet.

 

Le tweet aux œufs d’or

Car là où beaucoup de joueurs vont adopter, à mesure que leur carrière se développe, une communication aseptisée, Benjamin Mendy va garder cette signature populaire et pleine d’humour qui lui vaudra le prix du « Geek de l’année » par l’émission J+1.

Ses armes ? Un coté rieur et rassembleur, qui donne l’impression que l’on regarde le football à ses cotés durant sa blessure, que ce soit par ses réactions aux matchs de son équipe que par ses montages plein d’humour comme celui lors du titre de Champion d’Angleterre, au grand dam de Raheem Sterling…

Benjamin Mendy n’oublie pas aussi d’où il vient. Bien qu’étant joueur de Manchester City et transfuge de l’AS Monaco, celui qui est en train de devenir le nouveau numéro 23 de référence en France (après Michael Jordan) garde le lien avec ses racines marseillaises et a beaucoup surfé sur le parcours en Europa League du club qui l’a révélé sous Marcelo Bielsa pour continuer d’engager la communauté phocéenne autour de ses nombreux tweets.

 

 

Rassembleur, blagueur et positif, tel est le langage adopté par un Benjamin Mendy sur les réseaux sociaux. Un choix payant, pour un absent des terrains qui ne s’est jamais vraiment fait oublier cette saison.

On lui souhaite la même réussite en Russie cet été, avec des centres aussi bien distillés que ses tweets !

 

Comments

comments